Ivanka : De fille à papa à fille de l’Amérique ?

 Mère de famille, entrepreneuse, businesswoman, écrivain, et bientôt conseillère du président des Etats-Unis ? Ivanka, prénom dont on entendra souvent parler, est tout bonnement la fille du futur président des Etats-Unis, Donald Trump.

Jeune, belle, et active, Ivanka refuse le rôle de subalterne et entend laisser sa marque dans la politique américaine. Ayant, dès le départ de la campagne présidentielle américaine, soutenu son père Donald, elle désire désormais travailler à la Maison Blanche aux côtés de papa. Etant sa favorite, Trump exauce son vœu, et promet à sa fille une place au bureau ovale en tant que conseiller du président.

Le hic ? ….

Etre conseiller du président des Etats-Unis signifie, non seulement, conseiller le président dans la conduite de sa politique, mais également avoir accès aux secrets les mieux gardés de l’administration américaine. Pour cela, il faut remplir un questionnaire électronique relatif aux procédures d’investigation SF-86, mais il faut également être spécialisé sur les questions de sécurité nationale comme le personnel militaire, les contractuels ou encore les employés du gouvernement.

Or, dans les faits, ni Ivanka Trump, PDG d’une ligne de bijoux, ni même ses frères et sœur qui entendent avoir accès à cet emploi, ne remplissent ces conditions.

…. le conflit d’intérêt !

De plus demeure un problème majeur, qui d’ores et déjà a fait couler beaucoup d’encre aux Etats-Unis : le conflit d’intérêt. Nommer ses enfants à un poste de l’administration américaine est illégal car il viole la loi contre le népotisme de 1967. L’objectif de cette loi, que Trump tente de remettre en cause, est d’éviter que le pouvoir soit détenu entre les mains d’une seule famille, amenant ainsi à la création d’une dynastie. Ainsi la nomination d’Ivanka à ce poste constitue un conflit d’intérêt.

D’ailleurs ce n’est pas la première fois que celle-ci est impliqué dans ce type de problématique. Lors de la première interview du futur président Trump, Ivanka s’était affichée à ses côtés portant un bracelet de sa propre marque. Derrière ce banal affichage médiatique se cache en réalité un coup marketing. En effet, dès le lendemain de cette interview, la marque de bijoux d’Ivanka Trump avait promu ce fameux bracelet par l’envoi d’un courriel à des journalistes-mode, titré : « Alerte style ».

C’est sur un ton léger, voire anodin, qu’il semblerait qu’Ivanka souhaite profiter de la nouvelle notoriété grandissante de son père pour faire davantage de bénéfice pour sa ligne commerciale, voici donc un premier conflit d’intérêt : Ivanka femme d’entreprise ou Ivanka fille du président américain ? Question qui ne cessera de faire parler les tabloïds, tout le long du mandat de Trump.

Article écrit pour LyonMUN et JeanMoulin Post.

Vous pouvez également retrouver mon article sur le lien suivant : http://jeanmoulinpost.com/ivanka-de-fille-a-papa-a-fille-de-lamerique/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s